La taille minimale

La taille minimale

Dans les années 2000, apparaît une autre initiative : La taille minimale.

En effet, les défis de la taille minimale sont :

  • la maitrise des rendements,
  • une réduction des coûts d’entretien de la vigne malgré un investissement au départ pour renforcer le palissage,
  • cette méthode permet de réduire les traitements contre les maladies en passant de 10 traitements à 5 ou 6 maximum certaines années,
  • les grappes sont à l’extérieur, exposées au soleil et au vent du Roussillon qui permet d’avoir des raisins plus sains,
  • la taille minimale permet de limiter les traitements et de préserver la santé et la longévité des vignes,
  • vins plus concentrés, fruités et couleur optimale.

Plus d’explications ? Guy Briu vous explique cette technique dans la vidéo ci-dessous:

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire