La vigne au Printemps

Au Printemps, la vigne se réveille. La sève, qui était alors descendue dans les racines pour hiberner, remonte jusqu’aux cimes afin de commencer à produire des fruits.

 

Mai, la période de reproduction

Au mois de mai, la vigne entre dans son cycle reproductif, la floraison donne les premières indications sur la quantité et la qualité du raisin et annonce déjà la période de la récolte.

Cependant, il faut compter avec les fortes pluies ou les risques de froid qui ralentissent le processus de pollinisation. Une mauvaise fécondation, appelée coulure, entraîne une diminution du nombre de raisins et de la grosseur des grains.

C’est donc une période de surveillance accrue et critique pour le viticulteur.

A ce stade, la vigne offre des petites grappes constituées de minuscules boutons, qui ne demandent alors plus qu’à grossir et à s’épanouir en fleurs. Ils restent toutefois sensibles aux gelées printanières et à l’attaque de champignons et d’insectes parasites.

Un bouton floral est constitué d’un pédicelle à la base et d’un capuchon floral. Celui-ci est formé de pétales soudées entre elles, qui protègent les organes reproducteurs.

 

La floraison

La floraison constitue le stade d’épanouissement de la fleur, appelée anthèse. Elle intervient généralement huit semaines après le débourrement et s’étend entre huit à quinze jours. Elle est favorisée par un temps ensoleillé, chaud et sec, avec une température variant de 18 à 25 °C, mais elle peut aussi bien s’effectuer par temps humide et froid. Dans ce cas, elle peut durer plus de vingt jours.

Chaque grappe va porter entre 100 et 200 fleurs.

Lors de mauvais temps, le plant de vigne ne fleurit pas correctement ni complètement et l’on assiste à la coulure de la fleur. La fleur coule quand elle s’est desséchée sans être fécondée. Ce phénomène est d’autant plus important quand les températures sont fraîches.

 

La vigne, un végétal qui parle à son viticulteur

On comprend alors pourquoi la qualité de la floraison renseigne le viticulteur sur le volume de la récolte à venir. Il existe d’ailleurs une règle empirique pour déterminer la date de la vendange à partir de celle de la floraison : la règle des 100 jours ! Elle correspond, à dix jours près, au nombre de jours passés entre la date de la demi-floraison et celle de la récolte des raisins.

Notons enfin que la floraison s’accompagne de la croissance des rameaux qui peut atteindre 5 cm par jour en période chaude et humide.

 

Vous l’aurez compris, durant l’année, la vigne passe par plusieurs stades : floraison, récolte, préparation à l’hibernation, hibernation.

Ces stades passent en boucle pendant toute la durée de vie de la vigne, mais chaque année le travail à fournir est différent. Car le viticulteur, comme tout autre fruiticulteur, travaille avec ses arbres fruitiers et sa terre oui, mais il faut aussi composer avec la nature et ses caprices.